ACCUEIL

Les 26, 27 et 28 Août 2019 s’est tenu à la Chaire OMC-CIDI à Akpakpa un séminaire doctoral en sciences économiques. Ledit séminaire a été conjointement organisé par les laboratoires d’Economie Publiques (LEP) et de Microéconomie de Développement (LAMIDEV). Environ 10 Enseignants-Chercheurs (dont des Maîtres de Conférences Agrégés, des Maîtres Assistants et Assistants) et 25 doctorants ont pris part à ce séminaire. A l’ouverture de la séance le 26 Août, le directeur du LEP a informé que cette collaboration des deux laboratoires est le début d’une fusion en cours.

Le séminaire doctoral vise à améliorer les capacités rédactionnelles des doctorants. Après une présentation de tous les participants, les activités du séminaire doctoral ont effectivement démarré et ont portés sur trois grandes thématiques ; chacune couvrant une demi-journée de 8h30 à 13h. Ainsi le programme déroulé se présente comme suit :

  • Jour 1 : « Introduction de la thèse »
  • Jour 2 : « La revue de la littérature »
  • Jour 3 : « La méthodologie de la thèse ».

Les travaux de la  première journée ont été conduits par le Professeur LANHA Magloire qui a fait une série de trois (3) présentations sur le thème « Introduction de la thèse ». Après chaque présentation, il y a eu un débat ou les collègues enseignants et chercheurs présents ont apportés leurs contributions et les doctorants ont posées des questions afin d’avoir une meilleure compréhension. Les points clés discutés sont les suivants :

  • Le type de thèse (thèse classique versus thèse en essais)
  • Le contexte de l’étude
  • La problématique dans une thèse
  • La thèse défendue
  • Les objectifs et hypothèses
  • La justification, l’intérêt et la portée de la thèse
  • Le plan de la thèse
  • Etc…

La deuxième journée a débuté avec un bref rappel des travaux de la première journée. Les travaux de cette deuxième journée ont été conduits par le Professeur CHABOSSOU Augustin qui a fait une présentation sur « La revue de la littérature » suivie du Docteur ZANMASSOU Yves qui a fait une présentation sur « La gestion des références » et une pratique par le logiciel « Mendeley ».

Les points clés discutés sont les suivants :

  • Définition et but d’une revue de littérature
  • Recherche documentaire et analyse d’informations pour la revue de littérature
  • Structure d’une revue de la littérature
  • Les erreurs classiques (plagiat, mono-source, revue superficielle,…) dans une revue de littérature
  • La rédaction de la revue de la littérature
  • La citation des auteurs dans un travail scientifique
  • Les styles de référence bibliographiques.
  • Etc….

Globalement il faut retenir que la revue de la littérature est la base de la recherche car elle informe sur toutes les autres parties de l’étude. Elle doit donc tenir compte des études de références et des prolongements récents dans le domaine, être rédigé par thématique et éviter le plagiat. Le logiciel « Mendeley » a été proposé pour la gestion des références.

La troisième et dernière journée du séminaire doctoral a débuté avec un bref rappel des travaux de la deuxième journée et les difficultés des doctorants sur l’utilisation du « Mendeley » ont résolus. Les travaux de cette troisième journée ont été conduits par le Professeur ALINSATO Alastaire qui a fait une présentation sur « Le volet méthodologie de la thèse ». La question principale de cette présentation était : Comment concilier une bonne problématique, objectifs à une bonne méthodologie ?

Les discussions ont porté sur les points clés suivants :

  • Présentation et justification du modèle d’analyse théorique et conceptuelle
  • Description des méthodes d’analyse et stratégies d’estimation
  • Présentation des tests de sélection du modèle ou de la méthode
  • Description des données
  • Considérations majeures
  • Etc…

Globalement il ressort que la méthodologie n’est pas un élément isolé de la thèse car elle reste collée à la problématique, aux objectives et à la littérature économique. Aussi une bonne méthodologie doit toujours présenter un modèle théorique/conceptuel collé à la théorie économique avant de déboucher sur le modèle empirique en y faisant des extensions. Le présentateur a aussi rappelé que la présentation d’un modèle théorique ou conceptuel n’est pas une reprise de la revue de littérature et que la méthode d’estimation doit-être bien décrite et éventuellement comparés et discutés avec les choix alternatifs. Aussi, le présentateur a invité les doctorants à ne pas confondre un modèle à une méthode d’estimation. Aussi il est nécessaire de faire des tests de sélection des modèles. Les types de données et méthodes de collecte ont été aussi présentés et discutés.

A la fin du séminaire doctoral, il est vivement recommandé aux doctorants d’élargir le champ d’analyse et la couverture géographique du sujet de thèse. Ainsi les thèses ayant pour couverture géographique un seul pays ont été fortement déconseillées.

La cérémonie de clôture du séminaire doctoral a permis la lecture et l’amendement de ce rapport par tous les participants. Aussi les doctorants ont été informés de la préparation des points de thèse à l’Ecole Doctorale des Sciences Economiques et de Gestion.

Ainsi pris fin le séminaire doctoral.

%d blogueurs aiment cette page :